Archives pour la catégorie Non classé

Les impôts

Oui, les impôts locaux à Crest ont plus que doublé en 14 ans.
Ils sont passés de 2 162 000 € en 2000 à 4 483 000 € en 2013 (source : http://www.collectivites-locales.gouv.fr).

Et si on regarde le chiffre par habitant, l’impôt augmente de 267€ à 546€
La prétendue stabilité fiscale depuis 20 ans est pourtant une ritournelle constante de l’information municipale.

Chaque bulletin municipal nous abreuve d’annonces vertueuses :
« Pas de hausses d’impôts », (mot du maire, janv 2015), « Volonté de ne pas augmenter la fiscalité pour la 18 ème année consécutive » « Non augmentation des impôts communaux » (Le Crestois, janvier 2015)…

Un « engagement fort » et « le courage de maintenir les taux », ça sert à quoi, si on paie le double ? Ces annonces masquent l’augmentation désagréable et invisible, mais bien réelle, de ces dernières années.
Ces annonces flatteuses, voire trompeuses, sont malhonnêtes.

Chez nos voisins, comment ça se passe ?

Regardons les communes de la même importance que Crest (appartenant à la même strate) : Livron, Portes lès Valence, Tain l’Hermitage, Loriol, Chabeuil, Nyons.
Les impôts sont passés par habitants de 247€ à 434€ !
Donc, à Crest les impôts augmentent plus qu’ailleurs, mais la communication municipale cherche à nous convaincre d’une exception crestoise qui n’existe pas.

Nous ne sommes pas contre les impôts par principe ; la question est de savoir ce qu’on en fait !

Publicités

nouveau blog de l’Alternative

Nous construisons ici notre nouveau blog.

Sur cette page vous pouvez nous envoyer vos commentaires et vos réflexions en cliquant sur laisser une réponse ci-dessus.

Dans les les rubriques, nous avons défini notre charte, qui est notre fil conducteur et les différents thèmes sur lesquels nous travaillons.

Notre association est organisée de la façon suivante

un bureau qui
-prépare les conseils municipaux et communautaires avec les élus
-gère la communication
-coordonne le travail des commissions

des commissions thématiques
-ouvertes à tous.
Quand une question est traité par un collectif large, des membres de l’Alternative y participent si c’est possible

une rencontre publique (en projet)
En 2016, nous souhaitons vous donner rendez-vous une fois par mois pendant le marché du Samedi matin, quand nous aurons trouvé un local.

à bientôt

pour l’Alternative, François Bouis